En quoi est-ce différent le SEO en France versus Québec ?

120

Même si les deux pays utilisent la même langue qu’est le français, il existe certaines différences entre le SEO de l’Hexagone et le SEO de Québec. C’est pourquoi Mozalami SEO Montréal distingue bien ses services de référencement pour les sites français et ceux pour les sites québécois.

Mozalami SEO Montréal, au fait des différences entre le français de Québec de celui de France

Il est vrai que le français est une langue utilisée un peu partout dans le monde. Il est même la langue officielle au Québec. Un contenu rédigé en bon français doit ainsi pouvoir atteindre les internautes situés dans les différents pays et régions qui parlent cette langue.

Ce n’est pourtant pas le cas dans la mesure où rien qu’en France, il en existe 28 accents et dialectes différents. Un contenu écrit dans l’une d’elles risque ainsi de ne donner les résultats escomptés que dans les régions où elle est parlée. Il faut ainsi le faire en français européen ou français parisien si on souhaite toucher une large audience en France.

Il en est de même au Québec où le français utilisé inclut davantage de mots et de phrases venant des pays anglophones que de ceux francophones. Pour cause, ceux-ci sont la plupart du temps empruntés de l’anglais américains que du français de la France. C’est la raison pour laquelle Mozalami SEO Montréal réalise différemment ses prestations de référencement pour les sites français et les sites québécois.

Mozalami SEO Montréal les termes adéquats à utiliser en France et au Québec

Fort de ses connaissances du français parisien pour avoir passé une partie de sa vie en France, Mozalami SEO Montréal est apte à mener le référencement de tout site français. Il est le mieux placé pour connaître les mots français qui touchent mieux les Français que les Québécois ou vice-versa.

Certes, 2 personnes qui parlent le français même l’une est de France et l’autre de Canada peuvent très bien se comprendre entre elles. Leurs accents resteront pourtant différents et certains mots ou certaines phrases resteront propres à chacune. C’est le cas pour le mot « portable » par exemple qui signifie « smartphone » ou « téléphone cellulaire » en France alors qu’il veut dire « ordinateur portable »au Québec.

Si un prestataire SEO n’est donc pas au fait de ces différences, il risque de rater sa cible en se basant sur l’usage du français québécois pour atteindre des clients en France. Il en est de même pour une entreprise qui souhaite atteindre des prospects en France alors qu’elle utilise le français québécois et ne connaît pas les bons mots-clés à travailler. Aussi, le SEO appliqué au Québec diffère complètement de celui utilisé en France quoique les mêmes règles de grammaire et les mêmes structures de phrases soient utilisées dans les contenus des sites des 2 pays.

C’est sans parler des différences d’emplacement ou de culture, des facteurs qui occupent une place importante dans le référencement d’un site. En effet, le Québec est plutôt influencé par l’Amérique du Nord tandis que la France, par le continent européen.