Des faits historiques récents à ne pas manquer sur le Caucase

40

Divisé en deux sous-groupes qui sont le Caucase du Nord et le Caucase du Sud, le Caucase est une région d’Eurasie. Son histoire est riche en événements historiques qui ont eu un impact plus ou moins important sur cette région. Vous êtes passionnés d’histoire et vous vous intéressez au Caucase ? Découvrez dans cet article quelques faits historiques récents qui ont marqué le Caucase.

La révolution des roses

Cette révolution pacifique à eu lieu en Géorgie. C’est l’un des évènements les plus riches faisant partie de l’histoire du Caucase. Elle entraîna le 23 novembre la démission du président Chevardnadze qui gouvernait la Géorgie depuis 1995. Son gouvernement était accusé de corruption mettant en péril l’économie géorgienne.

Pendant les élections parlementaires du 2 novembre 2003, des fraudes électorales sont signalées par des observateurs internationaux. Avec le soutien des principales parties de l’opposition, le candidat Mikheil Saakachvili réclame une reprise du processus électoral. En effet, il se désigne comme vainqueur de l’élection, fait avéré grâce aux sondages indépendants issus des urnes.
Des manifestations pacifiques débuteront à la demande de Saakachvili en novembre à Tbilissi.

Elles s’étendront ensuite à tout le pays. Le 22 novembre a lieu un événement symbolique. En effet, les membres de l’opposition munis de roses avec à leur tête Saakachvili interrompirent une
session parlementaire, forçant le président Chevardnadze à quitter le bâtiment. Il décide de lancer l’État d’urgence, mais l’armée reste de marbre.

Il finit par démissionner le 23 novembre 2003, suite à une réunion à laquelle participaient les chefs de l’opposition Saakachvili et Zourab Jvania. Nino Bourdjanadze joue alors le rôle de présidente par intérim. Après l’annulation par la Cour suprême des résultats de l’élection précédente, Mikheil Saakachvili devient président après la nouvelle élection du 4 janvier 2004.

La Guerre du Haut-Karabakh

Grâce à la loi soviétique portant sur les problèmes liés à sortie de l’URSS et surtout grâce à son article 3, le Haut — Karabakh déclare son indépendance le 2 septembre. Soit quatre jours après la déclaration d’indépendance de l’Azerbaïdjan en août 1991. La déclaration d’indépendance du Haut-Karabakh ne fut toutefois pas approuvée par l’Azerbaïdjan qui la qualifia d’illégale.

Elle demanda également une annulation de l’autonomie de cette région. Il est à noter qu’à la date du 30 août 1991 le Haut-Karabakh était toujours autonome, mais rattaché à la RSS d’Azerbaïdjan. Avec le soutien de l’Arménie, les dirigeants du Haut-Karabakh organisèrent un référendum portant sur la question de l’indépendance de la région. Le 10 décembre 1991, avec une majorité dominante, la population montre sa volonté de se libérer de la nouvelle république aérienne.

Cela engendrera un conflit d’intérêts qui se changera en conflit armé s’étendant sur la période de 1991 à 1994. Le 30 août 1991 voit les autorités azéries annoncer l’indépendance nationale de leur pays. En mai 94, un cessez-le-feu est convenu, mettant un terme à la guerre. Toutefois, les tensions restent très vives actuellement. Aussi, la frontière arméno-azérie reste actuellement fermée en raison du nouveau conflit armé qui a éclaté en 2020. Le bilan de ce conflit est de 400 000 réfugiés arméniens d’Azerbaïdjan ainsi que 800 000 réfugiés azéris d’Arménie et du Karabakh.