Quels sont les effets de la lumière bleue sur notre santé et le sommeil ?

61

On appelle « lumière bleue » la partie du spectre de la lumière dont les longueurs d’onde se situent entre 380 et 500 nanomètres. Elle est émise par des sources naturelles (la lumière du soleil) et par des sources artificielles. Ces dernières se trouvent dans les ampoules LED dans les maisons, les supermarchés et autres éclairages urbains, mais surtout dans les écrans de smartphones, de tablettes, d’ordinateurs… etc. Vous l’aurez compris, elle est partout. Mais tandis que la lumière naturelle est nécessaire à notre bien-être, la lumière artificielle, elle, peut être nocive. Alors pourquoi la lumière bleue peut-elle être dangereuse ? La réponse à cette question se trouve quelques lignes en dessous.

Quels sont les effets sur la santé ?

Lorsqu’elle approche le bleu turquoise (entre 470 et 500 nanomètres), la lumière bleue a dans ce cas des effets bénéfiques pour le corps. C’est ce qu’on appelle la lumière bleue naturelle qui contribue à la régulation de l’horloge interne. Elle influence notre sommeil, mais également notre concentration, notre productivité, notre dynamisme et notre santé de manière générale. Des études scientifiques démontrent qu’elle aide même à lutter contre la dépression.

À l’inverse, la partie bleu-violet du spectre (entre 380 et 470 nanomètres) est potentiellement dangereuse pour les yeux puisqu’elle pénètre l’œil plus en profondeur. En effet, plus on diminue la longueur d’onde, plus on s’approche des rayons X. Cette dernière est le plus souvent émise par les lumières artificielles. À court terme, elle peut provoquer des migraines, des maux de tête et une fatigue visuelle.

À l’instar de la peau qui a un capital soleil, les yeux auraient, eux, un capital lumière. Plusieurs études récentes de l’INSERM menées sur des rats ont démontré que ce capital serait fortement entamé par une surexposition aux lumières LED (Light-Emitting Diode en anglais). Cette surexposition engendrerait alors une perte irréversible de cellules rétiniennes puis une baisse de l’acuité visuelle, voire la survenue d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Quels sont les effets sur le sommeil ?

Une autre conséquence d’une surexposition à la lumière bleue est le dérèglement du cycle circadien, autrement dit le cycle du sommeil et de l’éveil. En effet, au-delà de 30 minutes d’exposition aux écrans, la lumière bleue bloque la sécrétion de mélatonine qui est l’hormone responsable du sommeil. S’exposer en soirée aux écrans, même de façon très faible, peut donc décaler l’heure d’endormissement et altérer la durée et la qualité du sommeil. Or, selon une étude Ipsos pour la Fondation Adova, près de 40 % des Français consultent leur smartphone au moment de se coucher. Rassurez-vous, il existe des solutions.

Quelles sont les solutions pour limiter ces effets ?

Il existe aujourd’hui de nombreux équipements plus ou moins efficaces pour filtrer et contrer les effets négatifs de la lumière bleue. Verres traités, lunettes de protection, lentilles anti-lumière bleue, filtres pour écrans… Mais c’est avant tout en réduisant notre temps d’exposition que l’on se protège le mieux contre les risques pour notre organisme et notre santé.

Les experts recommandent d’éviter tout écran à LED avant le coucher et pendant la nuit, afin de ne pas dérégler votre horloge interne. De même que si vous travaillez devant un écran, il est recommandé de faire des pauses toutes les 20 minutes. Il est préférable également d’utiliser un éclairage domestique de basse température blanc chaud en dessous de 3000 K. Enfin, il faut veiller à conserver une distance minimale entre vos yeux et votre écran d’au moins 50 cm.

Vous l’aurez compris, même si la lumière bleue est cruciale à notre santé, il est important d’en limiter les usages au risque de subir ses effets négatifs. Il est fréquent de passer plusieurs heures par jour les yeux rivés sur son ordinateur, son téléphone portable ou bien sa tablette. En effet, les écrans sont désormais omniprésents au quotidien, voire un outil de travail indispensable pour certains. À vous de trouver le bon équilibre.