Nvidia vs AMD: les GPU se dégradent-ils au fil du temps?

157

L’un des domaines dans lesquels les examens sont parfois insuffisants consiste à donner un aperçu de l’évolution des performances des composants dans le temps. La nouvelle cadence annuelle de lancement du matériel offre des occasions périodiques de revoir la manière dont les composants anciens se superposent, mais tout lancement sera centré sur le processeur ou le processeur graphique en cours de lancement, et non sur les cartes précédentes. La couverture spécifique à un titre, quant à elle, est généralement mesurée et écrite dans les jours qui suivent immédiatement le lancement, souvent dans le cadre d’un examen du jeu ou du produit. Combinez ces deux tendances et il sera peut-être plus difficile que ce ne devrait être le cas pour les joueurs de comprendre l’évolution des performances au fil du temps et de déterminer quels GPU conservent mieux leur valeur que les autres.

C’est dans cet esprit que nous avons achevé l’analyse des ensembles de données que nous avons rassemblés dans notre récent examen des cartes Radeon RX 5700 et Radeon RX 5700 d’AMD, ainsi que du gigaoctet Aorus RTX 2080 Xtreme 8 Go. Nous avons mis à jour tous nos jeux de données GPU fin juin / début juillet 2019, ce qui est un bon moment pour revenir sur l’évolution de la performance de Pascal, Turing et GCN au cours des neuf derniers mois.

Nous surveillons spécifiquement deux tendances. Premièrement, les joueurs se sont montrés préoccupés par l’impact des correctifs Meltdown et Specter sur les performances des jeux. Deuxièmement, certains cercles ont l’impression que Nvidia perd de la performance plus rapidement que leurs homologues AMD, en raison des caractéristiques intrinsèques de la conception de GPU Nvidia ou parce que la société handicape délibérément de nouvelles cartes plus anciennes. Les GPU semblent mieux en comparaison.

Si je suis honnête, je n’ai jamais cru la version la plus sinistre de cet argument. Nvidia et AMD ont poursuivi des stratégies d’optimisation quelque peu différentes avant l’ère pré-DX12, et l’on peut raisonnablement supposer que Nvidia concentre ses efforts d’optimisation sur les nouveaux GPU plutôt que sur les anciennes cartes. Ce n’est pas unique à Nvidia, cependant. Maintenant qu’AMD a mis le RDNA sur le marché, il lui faudra peut-être aussi décider comment prioriser son temps lors de l’optimisation de ses différentes architectures. Il y a une différence entre affirmer que Nvidia peut se concentrer davantage sur l’optimisation pour les nouvelles cartes et dire que Nvidia handicape délibérément les anciens GPU. En tout état de cause, l’objectif ici est de mesurer l’évolution des performances au fil du temps dans la même suite de titres. Nous verrons où les résultats nous mèneront.

Configuration de test

Tous nos tests ont été réalisés sur une carte mère Asus Prime Z370-A, avec 32 Go de DDR4-3200 utilisant un processeur Intel Core i7-8086K. Les GPU Nvidia de septembre 2018 ont été testés à l’aide du pilote de lancement Turing 411.63, tandis que les tests de juin ont utilisé le pilote Nvidia 430.86. Les processeurs AMD Radeon 64 et VII utilisaient le pilote Adrenaline 19.5.2. Un Samsung 1TB 970 EVO a été utilisé pour le stockage. Les tests de septembre 2018 ont été exécutés sous Windows 10 1803, tandis que ceux de juin 2019 ont été exécutés sous Windows 10 1903. Tous les correctifs Meltdown, Specter et les correctifs associés ont été laissés dans des états par défaut.

Bien que les dates de comparaison soient fixées à septembre 2018 et à juin 2019, il s’agit évidemment d’un casse-tête dans l’affaire Radeon VII (la Radeon VII n’a été lancée qu’en février). Les performances de Radeon VII pour le mois de juin sont comparées à ses performances de lancement dans ce cas.

Deux jeux ont montré une baisse des performances sur les matériels Radeon et GeForce: Ashes of the Singularity: Escalation et Warhammer II. Les deux jeux ont montré des baisses dans toutes les API, bien que AotS: Escalation ait perdu plus de performance. Ceci est théorisé comme étant le résultat des protections de Spectre et al. Aucun autre jeu n’a connu de baisse de performances, et les baisses de ces titres spécifiques n’étaient pas assez importantes pour modifier la tendance générale de notre gamme de jeux.

Nous avons mesuré la performance en Cendres de la Singularité: Escalade, Deus Ex: L’humanité divisée, Hitman, Metro Redux Redux, Terre du Milieu: Ombre de la Guerre, Hausse du tombeau, Warhammer, L’Ours du tombeau, Assassin’s Creed: Origins , et Far Cry 5. Les performances indiquées pour chaque GPU dans chaque résolution reflètent la moyenne géométrique de nos résultats. Nous avons utilisé une moyenne géométrique au lieu d’une moyenne arithmétique pour calculer les moyennes afin de prendre en compte le fait que les taux de trame minimaux peuvent varier considérablement selon les jeux. Hitman, par exemple, renvoie régulièrement des taux de trame minimaux pour tous les GPU compris entre 4 et 12 images par seconde.

Notre couverture de septembre utilisait une GeForce RTX 2080 standard, tandis que les données de juin 2019 sont basées sur le Gigabyte Aorus RTX 2080 Xtreme, qui présente des fréquences d’horloge légèrement plus élevées. Cela peut avoir eu un léger impact sur les performances (1 à 2%), mais la différence n’est pas assez importante pour poser problème.

Résultats

La Radeon Vega 64 est la grande gagnante ici, avec une hausse de 1,14x, tandis que Pascal et Turing enregistrent environ 1,11x. La GeForce GTX 1080 gagne toujours 1.07x. La Radeon VII est le seul GPU à afficher des performances minimales.

Conclusion:

Les améliorations de la fréquence d’images minimale à 1080p et 1440p sont assez solides pour Vega 64, RTX 2080 et GTX 1080 Ti. Le niveau d’amélioration moyen est plus faible dans l’ensemble des cartes, mais ce n’est pas nécessairement surprenant. Vega 64 et Radeon VII sont tous deux basés sur GCN, et GCN est l’architecture principale d’AMD depuis plusieurs années – suffisamment pour être optimisée à ce stade. Le RTX 2080 de Nvidia enregistre les gains les plus constants dans toutes les résolutions, probablement grâce au petit tir d’horloge ou au fait que Turing est l’architecture la plus récente et possède la plus grande performance encore disponible. Même la GTX 1080 prend quelques images en 1080p.

Rien n’indique que Nvidia ait pris des mesures pour nuire aux performances de Pascal ou pour rendre ses GPU 2016 plus anciens moins attrayants que les cartes plus récentes. Il n’ya pas de régression de performances Pascal ni de problèmes de cadence de prise de vue dans les jeux qui n’affectent pas tous les GPU (c’est pourquoi nous pensons que la baisse des performances dans Ashes et Warhammer II est liée au processeur, et non au GPU). Les performances de Vega 64 sont peut-être celles qui ont le plus progressé, mais Vega 64 est sur le marché depuis moins de temps que la famille Pascal. En dépit de ces améliorations, la GTX 1080 n’est que légèrement égale ou légèrement inférieure à toutes les résolutions et à la cadence minimale et moyenne. Les performances relatives de ces cartes AMD et NV les unes par rapport aux autres n’ont que peu évolué.

L’implication de ces résultats n’est que bénéfique, quel que soit le GPU que vous possédez. Les cartes AMD ou Nvidia, Vega et Pascal affichent toutes les deux les performances attendues, tandis que les améliorations légèrement plus importantes de Turing correspondent à ce à quoi nous nous attendions pour une architecture relativement récente. De toute évidence, les particularités de la façon dont une ère d’architecture GPU seront spécifiques à chaque architecture, et comme cet examen ne s’est pas concentré sur des cartes plus anciennes de l’époque de Maxwell ou de Kepler, nous ne pouvons parler des situations associées à ces GPU. Mais pour Pascal, l’architecture de dernière génération de Nvidia semble bien vieillir, tandis qu’AMD a également amélioré les performances de Vega.