Le cofondateur d’Uber, Travis Kalanick, part avec 2,5 milliards de dollars

96

Travis Kalanick part de Uber – pour de bon cette fois.

L’ancien PDG et cofondateur de la société a annoncé mardi qu’il quittait le conseil d’administration. À cette heure la semaine prochaine, il est parti.

Il a été évincé en tant que PDG en 2017, lorsque l’ancien PDG d’Expedia Dara Khosrowshahi a pris la relève, mais il est resté au conseil d’administration. Kalanick a même témoigné au nom d’Uber dans le procès Waymo c.Uber 2018 concernant les secrets commerciaux de la technologie de conduite autonome.

Après qu’Uber a été rendu public en mai, Kalanick a attendu patiemment le temps qu’il puisse encaisser toutes ses actions Uber. Et il a fait de l’argent dès que l’échéance de novembre a été levée. Maintenant, il dispose de 2,5 milliards de dollars d’actions Uber alors qu’il se lance dans de nouveaux projets comme sa start-up de cuisine fantôme et sa société d’investissement.

Il a même eu une petite citation dans un communiqué de presse à propos de son départ au conseil d’administration: « Uber fait partie de ma vie depuis 10 ans. moment pour moi de me concentrer sur mes affaires actuelles et mes activités philanthropiques.  »

Kalanick a ensuite souhaité bonne chance à Uber, mais il est difficile d’ignorer que son gros versement intervient alors que l’introduction en bourse de la société échoue de manière spectaculaire. Le stock d’Uber est à 30,44 $. Il a ouvert environ 40 $. Kalanick se débrouille comme un bandit, tandis que les autres « zillionaires technologiques » d’Uber ne se sont jamais matérialisés.

Le concurrent Lyft ne fait pas beaucoup mieux, à 45 $ par action après une ouverture de près de 80 $.

Pour les détails juteux sur le premier départ de Kalanick en 2017 et l’histoire qui a conduit à ce moment, pouvons-nous suggérer de lire Super Pumped? Il y a beaucoup de drame Uber pour continuer cette saga dans la prochaine décennie. Son héritage tristement célèbre vit quel que soit le statut de son conseil d’administration.