Le CBD dans la cuisine d’aujourd’hui, quels plats choisir ?

59

Le CBD, ce cannabidiol légal, qui s’est fortement démocratisé depuis quelques années, est réputé pour tous les bienfaits qu’il peut en effet procurer à la consommation, l’infusion, ou la respiration (ou encore le contact physique, pour les huiles essentielles par exemple). Il est de plus en plus consommé, et notamment dans l’alimentation. En France, le pays de la gastronomie, nombre de personnes n’ont pas hésité à rapidement imaginer des utilisations diverses et variées du CBD dans leurs plats. Dans cet article, nous allons passer en revue les petites astuces pour bien cuisiner avec du CBD, bien implémenter cette molécule dans vos plats, et revenir sur des exemples de recettes et plats avec du CBD qui sont les plus connus.

Comment utiliser le CBD en cuisine ?

Pour bien utiliser le CBD en cuisine, il y a quelques règles à suivre (comme pour tout ingrédient). Tout d’abord, il est important de signaler que le CBD n’est pas soluble dans l’eau notamment si vous utilisez de l’huile de CBD. Il l’est en revanche dans les matières grasses, et donc dans l’huile ou dans le lait par exemple. Cuisiner un plat à base de CBD requiert donc l’utilisation de matière grasse. Aussi, vous devriez savoir qu’il existe du CBD naturel, qui est tiré des plants de cannabis, et du CBD synthétique, qui est fabriqué par procédé chimique. Veillez à utiliser uniquement du CBD naturel. En effet, ça n’est pas pareil que lorsque vous fumez ce CBD. Là, vous allez l’ingérer, il est donc préférable d’éviter les procédés chimiques douteux qui pourraient, à l’avenir, vous causer des effets secondaires indésirables voire de sérieux problèmes de santé.

Les conseils en cuisine avec le CBD

Pour les conseils de bonne utilisation du CBD en cuisine, il faut parler du chauffage, de la cuisson. Dans l’optique de garder l’effet thérapeutique du CBD, c’est-à-dire les bienfaits relaxant, apaisant, et déstressant, il est préférable de ne pas surcuire votre préparation à base de CBD. Cela pourrait impacter négativement son effet censé être positif. Ainsi, vous pouvez vous fixer comme règle de ne pas cuire au-delà de 180 °C vos plats et recettes apaisants. Malgré toutes ces contraintes, soyez-en sûrs, cuisiner du CBD est bien mieux que de le fumer ou de le vaporiser avec une cigarette électronique. Aucune combustion donc pas de monoxyde de carbone, et pas de dégâts causés sur la voie respiratoire. Manger des aliments au CBD, c’est sans risque tant que vous respectez les doses recommandées.

Les plats avec du CBD phares

Voyons maintenant quels plats ou aliments ou boissons communs sont cuisinés avec du CBD. Il existe par exemple de l’eau gazeuse infusée à l’hibiscus blanc, qui contient quelques milligrammes de CBD suffisants à fournir un effet à quiconque boit de l’eau en quantité suffisante. De nombreux restaurants se sont mis au goût du jour, en proposant des plats à base de CBD. C’est un business en large expansion qui est donc très largement repris dans le domaine de la restauration. Et cela concerne à la fois les restaurants « street-food » et les restaurants plus classiques, voire gastronomiques. Aussi, le CBD est proposé assez souvent en infusion. A la place de votre prochain thé vert, offrez-vous une infusion au CBD, ça sera encore plus relaxant (mais peut-être plus cher, certes). Récemment, des boulangeries se sont elles aussi mises au CBD : pâtisseries au CBD, éclairs au CBD, voire baguette de pain à la farine de CBD. En bref, le CBD a largement envahi notre alimentation et devient une mode durable.