CAP’HOM, conseillère en hygiène de vie et naturopathie

168

Permettre aux travailleurs en situation de handicap de s’intégrer sereinement dans leur entreprise, c’est la mission principale de CAP’HOM. L’accompagnement de ces personnes assure leur inclusion et une véritable prise de confiance dans leur potentiel professionnel. Voyons dès à présent comment votre conseillère en hygiène de vie et en naturopathie Géraldine Escougnou peut vous accompagner au quotidien !

Un accompagnement à la création d’une bonne hygiène de vie

CAP’HOM organise des ateliers éducatifs thématiques pour accompagner les personnes dans une situation de handicap dans leur avancée vers une bonne hygiène de vie, étape par étape. Cet accompagnement est progressif et consiste en divers ateliers d’une durée de 1h30 accueillant des groupes de 8 à 10 personnes dans un local calme, pour progresser en toute quiétude.

L’hygiène dans sa globalité est d’abord présentée afin que chacun appréhende son importance dans les milieux sociaux et plus particulièrement professionnels. Chaque atelier cible ensuite l’hygiène spécifique d’une partie du corps tels que les cheveux, les dents, les mains ou les pieds. Les ateliers mettent ainsi en avant le matériel nécessaire pour développer une bonne hygiène et abordent également le sujet de l’hygiène des vêtements. Les personnes accompagnées apprennent ainsi les règles d’hygiène mais comprennent également leur impact sur la santé. Elles apprennent également à trier et laver leur linge afin de gagner en indépendance, ce qui est un véritable vecteur de confiance en soi et de prise en autonomie.

L’appréhension de l’hygiène par la créativité

En tant que conseillère en hygiène de vie, Géraldine a mis en place des ateliers créatifs afin de mettre en pratique les règles d’hygiène présentées et d’apprendre aux participants à s’équiper de produits d’hygiène et cosmétiques simples. Ces ateliers sont à la fois didacticiels et développeurs de créativité. Les groupes, de 4 à 5 personnes repartent ainsi avec un produit 100% bio et créé de leur propres mains !

L’accompagnement met ainsi l’apprentissage de l’hygiène au centre de la prise de confiance en soi, il devient un objectif mais également un moyen de l’inclusion. En montrant aux participants comment mettre en place concrètement les règles d’hygiène, ils les intègrent plus facilement dans leur quotidien. Ils dépassent ainsi les clichés que la société aurait pu leur faire intégrer à leur propre sujet et qui deviennent parfois des freins à leur autonomie.

L’inclusion comme vecteur de prise de confiance

Les ateliers éducatifs participent fortement à l’inclusion des personnes en situation de handicap. Elles s’ouvrent ainsi plus facilement aux autres, qui deviennent également plus réceptifs à leurs profils atypiques en les voyant doucement s’épanouir.

Puisque l’inclusion est au centre de cet accompagnement, cette valeur se doit d’être au cœur du processus. Ainsi cet accompagnement se veut participatif, afin que chacun puisse s’exprimer et devenir acteur de sa progression. Les outils pédagogiques sont également accessibles et peuvent être proposés en version FALC (Facile à lire et à comprendre) pour que tous les profils puissent y participer et se sentir concernés.

Plus qu’un moteur de progression, cet accompagnement en hygiène de vie permet un développement personnel plus global et a pour but de mettre fin aux préjugés négatifs sur le recrutement de personnes en situations de handicap.