Quelle préparation physique pour un footballeur ?

36
Water drops around football player on black background

Une excellente condition physique est requise pour toute pratique sportive. Ce principe s’applique tant pour les amateurs que pour les vétérans. D’où l’importance de se préparer physiquement plusieurs semaines voire plusieurs mois à l’avance.

Le football est le sport le plus populaire au monde, il déchaîne les passions des supporters ou des parieurs comme vous pouvez le constater sur des sites comme protipster.fr

Sa popularité implique un niveau de compétition intense, qui demande une préparation appropriée.

Que ce soit avec ou sans ballon, la préparation physique impacte réellement sur la compétitivité du joueur en question lors des matchs de tournoi.

Qu’est-ce qu’une préparation physique ?

La préparation physique consiste en la mise en œuvre et la pratique d’exercices physiques organisés selon des séquences chronométrées ou non. Elle vise le développement et l’éveil des aptitudes sportives des joueurs.

Au tout début des séances d’entraînement, les exercices sont moins intenses, mais assez longs. Au fil du temps, les exercices commencent à s’intensifier, mais sur une durée assez courte par rapport aux premières séances.

Les entraînements usent beaucoup de nos ressources physiques. C’est pour cela qu’il n’est pas recommandé de faire de longues séances 48 heures avant le match d’un tournoi. Le corps pour être en bonne condition physique, le repos et le sommeil sont une forme de préparation physique.

Quelles sont les préparations physiques basiques pour un footballeur ?

La préparation physique est recommandée pour tous les footballeurs, mais évitez de vouloir aller trop vite au début lors des premières séances d’entraînement. Laissez à votre corps le temps de s’adapter aux changements que vous lui imposez et vous verrez petit à petit sa progression.

L’endurance et cardio-training

Le cœur est le pilier d’une excellente forme physique.

Nous avons tous déjà ressenti des étourdissements après de forts exercices physiques. La raison est que notre cœur n’arrivait plus à travailler correctement. Il a quant à lui besoin de commencer par des petits exercices réguliers.

Le cardio training permet de réguler les fréquences cardiaques, la pression sanguine et d’accroître la masse musculaire lors des lourds efforts physiques. Les entraînements cardio offrent plus de performances aux sportifs sur le terrain.

Le cardio va de pair avec l’endurance, car il est facteur de l’endurance, mais aussi de la rapidité de récupération d’une personne après une action intense.

Faire des allers retours sur un terrain d’une longueur variant entre 90 et 120 mètres pendant 90 minutes (sans noter les prolongations) est un travail pour les personnes résistantes. En effet, elle fait partie des qualités requises lorsqu’on fait référence aux activités sportives.

Avec une bonne capacité aérobie et un cœur en condition optimale, il vous sera plus facile de perdurer pendant tout le long d’un match voire tout un tournoi sans avoir la sensation de surexploiter votre corps.

La vitesse

La vitesse est l’une des fondamentales pour jouer au football. De ce fait, il vous faudra améliorer ces 2 types de vitesse pour essayer d’avoir l’avantage face à vos opposants.

Vitesse technique

Le football est un sport technique et tactique. Pour ne pas se laisser surprendre, il vous faudra améliorer votre vitesse d’action et de réaction.

La vitesse d’action se traduit par la rapidité des passes, de contrôle du ballon ou des tirs lorsque vous voyez une ouverture sur le but adverse.

En ce qui concerne la vitesse de réaction, elle consiste en la rapidité dans l’exécution des techniques spécifiques comme les feintes, les crochets lorsque le défenseur adverse essaie de vous prendre le ballon par exemple.

Vitesse de pointe

La vivacité est requise avec ou sans ballon entre les pieds. Avec le ballon, parcourir tout un stade sans se faire arrêter est une tâche assez ardue pour ceux qui ne courent pas assez vite. C’est pour cela qu’il faut travailler sa vitesse de pointe tout en développant aussi bien son contrôle du ballon.

Cela va de soi. Même si vous ne possédez pas le ballon entre vos pieds, votre vitesse vous permet de prendre un petit coup d’avance sur vos adversaires tant en position d’attaque que de défense.

Renforcer ses muscles

En 90 minutes d’activité, les muscles travaillent énormément. Raffermir ses muscles permet de tenir mieux pendant les matchs. De plus, ils garantissent l’efficacité du joueur sur le terrain. Par exemple les tirs puissants, les longues et rapides enjambées, les sauts lors des duels aériens.

Même si le football vient du mot anglais « balle au pied », il est inutile de préciser que ce n’est pas seulement les muscles du bas du corps que l’on doit travailler. Il faut aussi se préoccuper de la partie supérieure. Une bonne proportion corporelle impacte sur la puissance, la rapidité et surtout l’équilibre du joueur.

Attention à votre nutrition

Eh oui ! Durant la période de préparation physique, l’alimentation se travaille aussi. Il faudra donc avoir une nutrition saine et équilibrée en évitant tout contact avec l’alcool et le tabac.

Ne pas trop manger d’aliments riches en graisse, piments, chocolat, etc. Privilégiez les légumes et les aliments ayant une teneur élevée en protéines (le soja, viande, œuf…), glucides (la banane, le riz, pain complet, …) afin de revitaliser votre métabolisme et prévenir les risques de carence alimentaire due aux exercices physiques qui puisent vos ressources corporelles.

L’eau n’est pas à négliger, car une bonne hydratation aide notre métabolisme à éliminer les substances toxiques de notre corps et à éviter l’étourdissement causé par la déshydratation.