Free Porn
HomeConstruction et rénovationCordiste : un métier à haut risque

Cordiste : un métier à haut risque

Le métier de cordiste est une profession liée aux Bâtiments Travaux Pratiques ou soit à une profession des entreprises de nettoyage. C’est un métier à haut risque parce que les travailleurs de ce secteur travaillent en hauteur. Ils sont dans la plupart des cas suspendus à une corde pour pouvoir exercer des travaux d’accès difficile. Qu’est-ce qu’un cordiste ? Quel est but de ce métier ? Combien gagne un cordiste ?

C’est quoi un cordiste ?

Le cordiste encore appelé travailleur d’accès difficile est l’appellation choisie en France pour désigner un fonctionnaire qualifié qui utilise des cordes pour exercer les activités de Bâtiment. Le métier consiste à utiliser une corde pour réaliser des travaux en hauteur. Il accomplit au cours de sa carrière ses missions en restant suspendu dans les airs. On retrouve ce professionnel dans les constructions et des œuvres d’art en hauteur où il utilise des moyens traditionnels tels que l’échafaudage et la nacelle. Le site internet https://www.lesartisansgrimpeurs.com/ est un endroit pour trouver des services de cordiste.

Considéré comme professionnel du bâtiment, le cordiste intervient dans la maintenance, dans le nettoyage, la restauration des sites touristiques, la rénovation de façade, la peinture et beaucoup d’autres activités liées aux travaux bâtiments. Au cours de sa carrière, les cordistes opèrent en équipe sur des chantiers. Pour en savoir plus, vous pouvez visionner cette vidéo !

Quelle compétence et formation faut-il pour devenir cordiste ?

La plupart des cordistes suivent la même formation que les ingénieurs bâtiment. À la seule différence que les ingénieurs, les cordistes complètent à leur diplôme d’ingénieur bâtiment une spécialisation de cordiste CQP, qui est une obligation. Le CQP est reparti en trois niveaux, un premier niveau pour exercer la profession et un second niveau pour gagner en expérience. Le troisième niveau est uniquement destiné aux personnes souhaitant devenir techniciens professionnels experts. Toutefois, notez que ce métier à haut risque ne s’exerce pas jusqu’à la retraite. À un niveau de sa carrière, le cordiste sera reconverti en responsable conducteur de travaux ou chef d’équipe d’un chantier.

Les compétences sont aussi à prendre en compte après votre formation. Pour débuter dans le domaine, vous devriez avoir une bonne forme physique, c’est la moindre des choses. Ensuite, vous devez chercher à maitriser les méthodes de déplacement sur cordes et vous spécialiser dans un secteur précis : maçonnerie, couvreur, et autres. Enfin, le métier nécessite toute votre attention, il est donc important que vous soyez présent d’esprit sur les lieux.

Quel est le salaire d’un cordiste ?

D’après une étude, il a été prouvé qu’un cordiste gagne en moyenne un salaire mensuel compris entre 2 000 et 3 000 € bruts. Son salaire est déterminé en fonction du danger que présente le travail, des compétences de ce dernier et de la capacité de l’entreprise. Si au cours de sa formation, le cordiste a fait des stages en entreprise ou a une facilité à appliquer ces connaissances, il pourra vite graver les salaires. En termes d’expérience, un employé qualifié avec plusieurs années d’expérience peut gagner une rémunération en dessus de 5 000 €, soit un salaire 60 000 € l’an.

La dangerosité des missions lui permettra de négocier son salaire sans oublier les primes de risques. La grandeur du projet est aussi un facteur qui pourrait faire grandir votre salaire.

Maxime Richard
Maxime Richard
Redacteur web et entrepreneur dans le milieu du marketing digital depuis plus de 5 ans.
Articles commun

Articles populaires

- Advertisment -