Les déshumidificateurs dans la lutte contre l’humidité

25

Quand vous remarquez dans votre maison des signes d’humidité tels que la moisissure dans les murs, la condensation sur les fenêtres, les mauvaises odeurs ou les gouttelettes d’eau sur les murs, vous pourriez avoir besoin d’un absorbeur d’humidité ou d’un déshumidificateur pour régler l’hygrométrie de votre bâtiment et améliorer votre qualité de vie. Ce sont des appareils anti humidité qui détruiront les gênes respiratoires, les rhinites et tous les problèmes dus aux acariens, à la poussière, au pollen et à l’humidité. Nous découvrions ici à quoi servent ces appareils de même que leur mode de fonctionnement.

Absorbeur d’humidité et déshumidificateur : des solutions anti humidité

Plusieurs solutions peuvent être utilisées pour combattre l’humidité selon les budgets. On distingue en général deux types de solutions : l’absorbeur d’humidité et le déshumidificateur d’air. Certains préfèrent les absorbeurs d’humidité qui paraissent moins chers et plus simples d’utilisation. L’absorbeur d’humidité ne nécessite en effet aucune installation particulière ni un branchement électrique. Il est juste constitué d’un bac en plastique et d’un réservoir pour recueillir l’eau. L’absorbeur d’humidité contient du gel de silice ayant des propriétés d’absorption reconnues. Il faudra cependant changer la recharge de gel de silice et aussi vider le bac de son eau. Le déshumidificateur quant à lui joue aussi le même rôle d’anti humidité, mais nécessite un branchement. On distingue généralement des déshumidificateurs domestiques et des déshumidificateurs industriels.

Fonctionnement de ces appareils anti humidité

À la différence d’un dispositif de chauffage ou d’un déshumidificateur artisanal, absorbeur d’humidité et déshumidificateurs extrairont l’eau de l’air. Selon leurs performances, ils éviteront d’assécher l’air, en ne descendant pas en dessous du niveau d’humidité recommandé. Même si absorbeurs d’humidité et déshumidificateurs luttent contre l’humidité, les déshumidificateurs électriques notamment, ont la capacité d’entretenir une hygrométrie variant en général entre de 50 à 65 % et donc à un niveau confortable pour l’homme. Ce système est très utile parce qu’un niveau inadapté d’humidité agira sur la qualité de l’habitat. Il causera en conséquence des problèmes respiratoires et allergiques aux habitants. De même, si l’air est trop sec, cela peut entrainer la sécheresse des muqueuses, des irritations, des maux de tête et une fatigue chronique. On rencontre alors plusieurs variétés de déshumidificateurs selon les niveaux de température voulus lors de l’utilisation. On a par exemple : 

  • Le déshumidificateur à compression, ce type d’appareil aspire l’air à grâce à un filtre qui le fait passer dans un serpentin froid. L’eau se condense alors sur le serpentin et finit dans un réservoir intégré. Il est bien adapté aux températures moyennes ou élevées par exemple pour un taux d’humidité supérieur à 65 %.
  • Le déshumidificateur dessiccateur : il se sert d’un matériau absorbant pour tirer l’eau de l’air. Ce matériau est ensuite chauffé pour extraire l’humidité qui coulera dans le réservoir intégré. Le déshumidificateur à dessiccation est adapté aux températures descendant à 5 °C ou même à 1 °C. Il est très performant pour déshumidifier par exemple un garage, une cave, un sous-sol, une véranda.
  • Le déshumidificateur chimique est quant à lui un dispositif absorbeur d’humidité qui capte l’humidité de l’air grâce à des cristaux absorbants. Ayant cependant une capacité limitée, il serait préférable pour de petits espaces tels qu’un placard ou une armoire, la voiture ou une petite salle de bain.